Drôle d’histoire de cadres …à travers trois continents.

atelier d'encadrement à Washington

cours d'encadrement à l'Eclat de Verre de Washington USA

Après quelques années comme élève auprès de Michèle Dhont, je m’envole vivre à Djibouti. Devenue passionnée inconditionnelle, avant mon départ, je muris l’idée de créer des cours d’encadrement en sachant que je ne trouverai aucun matériel sur place, je charge et surcharge mes bagages tant il y en avait. A mon grand étonnement, très vite le succès est au rendez-vous avec des moments inoubliables de plaisir partagé. L’engouement suscité m’a permis de dispenser très vite un enseignement de qualité et de former à mon tour Annie-Claude Pastorino, appelée à prendre « la relève » après mon départ. Puis, elle est venue plusieurs fois chez moi, en France, poursuivre sa formation. Annie-Claude a, par ailleurs, organisé des expositions pour valoriser l’art africain, peintures, sculptures et particulièrement des bijoux présentés dans des boîtages très sophistiqués.

Une année en France, puis se précise un nouveau départ pour la Bulgarie et la même expérience se répète à Sofia. En 2000, les hasards de la vie me parachutent à Moscou et, comme l’habitude est prise, avec des bagages de plus en plus volumineux. Lors d’un café rencontre de « Moscou Accueil », 48h après mon arrivée sur le sol russe, j’ai le plaisir de faire la connaissance d’Olga Berg, installée à Moscou depuis quelques années. Elle, aussi passionnée, donnait des cours et, tout en sympathisant, avons décidé que deux cours  n’étaient pas de trop. Intriguée par son savoir-faire, je lui pose la question : où avez-vous appris l’encadrement ? Quelle surprise ! elle me raconte : « lors d’un séjour de quelques mois avec mon mari à Djibouti, j’ai suivi des cours avec Annie-Claude ».  Mais bien sûr, c’est une évidence pour une jeune femme russe d’apprendre à Djibouti avec une ancienne élève devenue amie. Ne perdant aucune occasion de se perfectionner, elle poursuit « comme vous êtes là, je vais en profiter pour m’inscrire à vos cours de lavis. »

 L’histoire n’est pas banale, mais elle devient incroyable. Cet automne, lors de mes stages à Washington, une jeune femme Fanny, s’inscrit pour des cours de perfectionnement… les seuls cours qu’elle avait pris étaient avec Olga lors de son séjour à Moscou en 1995, la boucle est bouclée !

 L’Afrique, l’Europe  de Ouest, de l’Est … puis l’Amérique avec comme fil conducteur, une même passion qui a permis à des hommes et des femmes de se rencontrer à travers le monde, l’art d’encadrer, un savoir-faire artisanal spécifiquement français.

2 thoughts on “Drôle d’histoire de cadres …à travers trois continents.

  1. Bonjour,

    je me permets de vous écrire car votre histoire m’a beaucoup ému. J’ai moi même pris des cours d’encadrement à Moscou (j’y ai vecu 8 ans) avec Olga Berg. J’ignore si vous le savez mais Olga est décédée dans un accident de la circulation en juin 2009 à Moscou. Elle était accompagnée de son fils Gabriel qui heureusement n’a pas été blessé. Il n y a pas un jour ou je ne pense à elle. Je me souviens parfaitement de ses cours, de l’ambiance chez elle et de son extreme gentillesse. Je suis maintenant rentrée en France. Je pense à elle, à ses enfants et à son mari. Désolée si ce message est un peu triste. Cordialement,
    Bénédicte

  2. Merci Françoise pour la qualité de votre enseignement et l’apprentissage du travail soigné ! Votre expérience est une vraie valeur ajoutée et j’ai hâte de me former encore entre vos mains expertes à Washington ou en ligne !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>